Le pays d'Hélène Hartman

Publiée le : 28/04/2020

Ancienne chanteuse du groupe « The Head », Hélène Hartman revendique fièrement ses racines borquines. Elle le prouve avec talent dans sa dernière vidéo intitulée « Le pays ». On y retrouve tout l’univers et l’émotion de cette jeune artiste qui interprète avec authenticité,  les paroles écrites par son compagnon musical Adrien Laffineur. Nous profitons de cette publication pour revenir avec elle sur quelques moments-clés de son parcours.

Pouvez-vous nous parler du pays ?

"Le Pays" c'est la première composition que Adrien a écrite pour moi, il y a de ça 6 ans. Rien que pour ça c'est déjà un morceau tout particulier pour nous. Le fait qu'il parle de notre ville, de notre région, nous fait apprécier ce morceau encore plus ! Nous sommes tous les 3 très attachés à l'endroit d'où l'on vient, à la nature et c'est le sujet principal du morceau. On a vraiment essayé de faire passer à l'auditeur cet amour et cette ambiance qu'il y a chez nous.

Quelques mots sympas sur votre groupe ?

On est un groupe de copains qui apprécient se retrouver et faire de la musique ensemble. C'est ça le principal pour nous : être ensemble et passer de bons moments. Nos répétitions sont comme des labos où on décortique nos morceaux, où chacun donne son avis et apporte ses idées. On continuera tant que ça restera une partie de plaisir !

Votre meilleur souvenir musical ?

Adrien et moi on a évidemment beaucoup apprécié partir au Canada ou pouvoir profiter des formations créées par les Francofolies de Spa. Nationale 5 était aussi un beau moment d'échange et de rencontre. Mais depuis nous avons été rejoints de Laurent, avec qui on a pu faire de superbes concerts durant l'été 2019. Les Francofolies de Spa, le festival de Chassepierre... C'était génial !

Si vous aviez 3 groupes inscrits sur lampli à choisir ?

Pour ma part j'ai découvert Kaméléon il y a quelques temps et ça me plait beaucoup ! Pour Laurent c'est Bliss Out et pour Adrien les copains de Pankart !

Chanter en français ou chanter en anglais ?

Vu mon accent à couper au couteau et le fait que mes guitaristes qui écrivent les morceaux font difficilement une phrase en anglais : Français !

Vous avez participé à deux projets soutenus par la Province de Luxembourg, une formation artistique au Canada et le programme Nationale 5, quelques souvenirs à partager ?

Découvrir de nouveaux artistes et une culture du '' rock garage '' au Canada, participer à des formations avec des artistes super intéressants, pouvoir échanger sur la manière de vivre d'un artiste canadien et d'un artiste belge... C'est super intéressant, ça fait grandir et réfléchir ! En plus du fait que ça soit un pays superbe, qu'ils aient de la bonne bière et que notre maman d'accueil ait été géniale...!

Nationale 5 a été une super opportunité pour nous : en effet sortir la tête du guidon et avoir des conseils venant de professionnels ça n'a pas de prix ! Evidemment cela fait réfléchir, on a été parfois confrontés à des choix parfois difficiles à faire mais ce n'est que du positif. Les professionnels ont été très patients, à l'écoute et de très bon conseil. Pouvoir profiter de leur savoir et de leur conseil, ça nous a clairement fait changer notre manière de travailler. On est plus efficaces sur beaucoup de points, ce qui nous laisse plus de temps pour peaufiner nos morceaux.

Photo : Océane Genin