Monte le son : Les Roock'in

Publiée le : 13/09/2022

Avec l'appel « Monte le son », l’objectif  de la Province de Luxembourg est de soutenir la création et la diffusion des musiques amplifiées en permettant aux lauréats d’enregistrer deux morceaux en studio ou de réaliser un clip vidéo. Aujourd’hui, on « monte le son » avec une formation pétillante et haute en couleurs qui nous présente leur nouveau clip !

Vous êtes lauréat de l’appel provincial « Monte le son » et grâce à ce soutien vous venez de sortir « Pile Poils», un clip qui a été réalisé par Thomas Robert et qui colle parfaitement à l’image décalée et déjantée des Roock’In. Pouvez-vous nous parler de ce projet ?

Effectivement, le soutien provincial du projet « Monte le son » a été l’élément
déclencheur de ce clip ! Durant le confinement, on avait réalisé une première vidéo « Tout ce que je veux pour Noël » mais sans aucun budget et avec les moyens du bord. Malgré tout, ça nous a plu ! Alors, évidemment quand on va vu l’opportunité de recevoir un financement pour réaliser un clip un peu plus professionnel, on n’a pas hésité une seconde ! On s’est tout de suite mis à bosser sur la candidature, puis le crowdfunding et bien sûr, sur le scénario.
Pour réaliser ce projet, on ne le remarque peut-être pas, mais on a bossé super sérieusement ! La chanson a vite été choisie : Pile poils, notre dernière composition finalisée. Pour ce qui est du scénario, on a souhaité avoir une approche collective pour que chacun s’y retrouve. Aujourd’hui, on est hyper contents mais pour en arriver là, il en a fallu des soirées créatives…
Très vite, on a aussi voulu y associer nos amis et nos familles. L’idée du flash mob à Arlon s’est concrétisée en un temps record. Grâce à Lysiane Hotton, notre amie et professeure de danse, on a pu réaliser un pas de danse avec une cinquantaine de participants ! Qu’elles que soient nos idées, on a eu beaucoup de chance : toutes les personnes contactées ont accepté de participer : Thomas Robert, en tant que réalisateur, le Centre d’Art Contemporain de Buzenol, la Ville d’Arlon…

À la fondation du groupe, vous aviez la volonté de revisiter des classiques de la chanson française puis vous avez décidé de vous lancer dans des compositions originales. « Pile poils » est-il le premier morceau d’une nouvelle série de chansons et pourquoi pas d’un album ?

On a toujours cette envie de « roockiniser » des morceaux connus qui nous touchent. Mais c’est vrai qu’on développe de plus en plus des compositions originales. On avait déjà une première compo : Les Roock’In, une chanson qui nous présente, pleine d’humour bien entendu.
Et puis, durant le confinement, Pierre s’est lancé dans une période d’écriture compulsive. Chaque semaine, il nous proposait de nouveaux textes. On s’est mis à arranger l’un puis l’autre et aujourd’hui, nous avons finalisé l’arrangement de 6 morceaux, tantôt coquins, tantôt comiques ou plus mélancoliques.

 Comment se passe votre travail de composition ? Est-il plutôt individuel ou collectif ?

On part souvent des textes de Pierre, il en a à revendre (rires). Selon l’inspiration, l’une ou l’autre propose une ligne mélodique ou parfois un arrangement vocal complet. Enfin, Sam sort sa guitare pour la partie harmonique et l’arrangement final du morceau !  C’est donc un travail collectif servi par les forces de chacun !

L’humour et la bonne humeur tiennent une place importante dans votre univers musical. Cela n’empêche pas d’aborder des messages plus sérieux dans vos chansons non ?

Oui, c’est certain que l’humour et la bonne humeur font partie de notre ADN. Il n’y a qu’à voir nos perruques orange. Mais comme tout le monde, on vit parfois des moments difficiles et dans ces situations, l’écriture et la musique nous apportent du réconfort. Alors oui, certaines chansons sont plus mélancoliques.

On ne peut pas évoquer les Roock’In sans parler de l’image haute en couleur du groupe. L’aspect visuel y tient une place importante. Vous travaillez d’ailleurs avec une scénographe professionnelle, Caroline Leboutte. Un spectacle est-il en préparation ?

C’est vrai qu’on nous repère de loin avec nos perruques orange et nos tenues flashy (rires) ça donne très vite le ton ! Quand on arrive, les gens sont intrigués. On voit leur sourire et puis très vite, ils nous abordent. Concernant la scénographie, on a effectivement eu la chance de travailler un spectacle avec Caroline Leboutte. On a pu le présenter en janvier 2022 au Centre culturel de Rossignol où on a joué à guichet fermé !

Des concerts à l’agenda 2022 ?

Le 3 septembre dernier, on a présenté le clip et le spectacle aux Ateliers Partagés à Neufchâteau. On a quelques autres dates de prévues en septembre et en octobre : des concerts à la maison, dans des restaurants…  Pour 2023, l’agenda est encore assez ouvert. Alors, on en profite : vous voulez mettre les Roock’In à votre agenda culturel ? N’hésitez pas, promis, vous ne le regrettez pas ! Une seule adresse : www.lesroockin.com.

Photos : Thomas Robert/Audrey Delacroix - 2 la X Photographie