Monte le son : les Quintessences

Publiée le : 20/05/2022

En réponse à la crise sanitaire, la Province de Luxembourg a lancé en juillet dernier, l’appel « Monte le son ». L’objectif est de soutenir la création et la diffusion des musiques amplifiées en permettant aux lauréats d’enregistrer deux morceaux en studio ou de réaliser un clip vidéo. Aujourd’hui, on « monte le son » pour Les Quintessences, un groupe originaire de la région d'Athus qui nous présente sa dernière réalisation : "Ma promesse dorée".

Vous avez développé avec votre autre groupe Billy Quintessence, le concept de « Terroir ‘n’roll ». Pouvez-vous nous en dire plus ?
Nous définissons notre style musical comme étant de la "Terroir'n'Roll Musique" : un mélange de Rock'n'Roll, de Folk et de musique de Fanfare, avec des textes en belge, un ours et du terroir…

Avec votre dernière vidéo « Ma promesse dorée », vous évoquez un sujet qui entre tristement en résonance avec l’actualité. Qu’est-ce qui a motivé ce choix ?

Cette chanson a été écrite à la suite d'une proposition faite par le Centre Culturel de la ville d'Aubange pour commémorer les 100 ans de la Première Guerre en 2014. Cela fait donc plusieurs années que nous avions cette chanson dans nos tiroirs. Malheureusement, la guerre est toujours un sujet d'actualité. C'est pourquoi, la finalisation de notre projet vidéo, nous semblait d'autant plus importante.

Au niveau visuel, vous avez souhaité quelque chose de « fort ». Comment s’est passé le tournage au Mardasson ?

Le tournage s'est passé en deux temps. Premièrement, sur le dessus du Mardasson avec le trompettiste qui est maintenant à l'étranger. Et deuxièmement, avec le reste du groupe devant le monument.

Les Quintessences, c’est 6 musiciens, comment s’est passé le travail de composition et d’arrangement ?

Le texte et la musique ont été réalisés par Billy Quintessence, le guitariste du groupe, et l'arrangement pour les sax et la trompette, par Vincent Stine.

Pouvez-vous nous présenter l’équipe qui a réalisé ce clip ?

C'est un film de Clément Steffen, avec Lucas Serruya pour le son et Josée Decoster et Naïm Piff pour le casting.

C’est le grand retour de la musique live en ce moment, quels sont vos projets dans les mois qui viennent ?

Nous avons sorti notre clip le 24 avril lors d'un évènement au Centre Culturel de la ville d'Aubange. Nous allons tourner dans les lieux culturels de la province avec la même affiche. Affiche constituée de musique acoustique (Dernier Nœud et les Quintessences), de poésie (Samuel Lecerf), de photos argentiques (Michael Latran) et du clip vidéo, une forme de petit cabaret. Nous jouons dans le parc animalier aux fêtes de la musique à Athus le 19 juin en mode autonome, c'est-à-dire sans prise de courant. Et nous ouvrons la saison culturelle à nouveau avec le Centre Culturel de la ville d'Aubange le 10 septembre.