Former self : l'interview

Publiée le : 01/05/2020

15 secondes !  C’est à peu près le temps d’écoute de « Chemical nerve » qu’il nous aura fallu pour se dire qu’on tenait probablement là le renouveau du Punk Rock de la région ! Rien que ça !  Ils sont 5 et ont de l’ambition jusqu’au-dessus de la tête.  Ils s’appellent Maxime, Aidan, Guillaume, Elyo et Allan.  Ensemble, ils forment Former Self et, croyez-moi, on va entendre parler d’eux !  Rencontre !

Question super bateau pour commencer… mais racontez-nous comment s’est formé le groupe ?

Maxime : depuis bien longtemps, je n'ai jamais cessé d'enregistrer des riffs de guitare qui me traversaient l'esprit. Je les ai longtemps gardés sous le coude, puis j'ai finalement décidé de les envoyer à Aidan (auteur-compositeur dans son projet solo NERD) et on a immédiatement commencé à travailler sur plusieurs maquettes par correspondance.
L'envie d'avancer et de former un groupe nous a amenés à contacter Guillaume, Elyo et Allan, des amis avant tout mais aussi d'excellents musiciens expérimentés. Aujourd’hui, on est très heureux de vous présenter notre nouveau clip pour « Chemical Nerve »

On a eu la chance d’écouter, quasi en avant-première pour lampli, « Chemical nerve », votre nouveau single qui est sorti le 10 avril et ce qui frappe d’emblée, c’est ce côté très américain d’une part… mais aussi très « frais » !

Aidan : même si on n’a que quelques années de différence –et qu’on a écouté plus ou moins les mêmes styles de musique, on a écouté des « générations différentes » de ces mêmes styles.  Dans « Chemical Nerve », on entend en même temps les influences années 90 et 2000 de Max et les influences plus récentes que j’ai au niveau du chant.

Dans le Punk Rock, il y a les groupes dits « engagés » (Anti-Flag, Dead Kennedys, Rise Against,…) et il y a les groupes plus softs, voire insouciants comme Sum 41 ou Green Day.  Où se situe Former Self ?

Aidan : je pense qu’à choisir entre les deux on serait plus du côté de Sum et Green Day parce que je ne considère pas du tout mes paroles comme des paroles « engagées » ; c’est presque toujours des paroles personnelles basées sur des expériences que j’ai vécues.

Quelle va être la suite, maintenant, pour Former Self ?  Un album est-il en préparation ?

Elyo : dans un premier temps, nous allons continuer à composer, sortir des singles et rassembler ceux-ci sur un EP.  Dans un second temps, nous monterons un set qui devrait couvrir 1H de show afin de pouvoir démarcher.  D'éventuelles covers pourraient s'insérer dans ce set en fonction de l'avancement de la phase de composition.  Nous avons hâte de nous produire sur scène et de créer l'émulsion avec le public…
Enfin de manière régulière, nous comptons poster du contenu sur les réseaux sociaux.  Plusieurs choses sont en préparation, notamment un medley, des playthroughs, des lyrics vidéos.  Et, apparemment, Allan a l’intention de faire un strip-tease en direct ! (rires)

Vous êtes jeunes, beaux et vous avez la vie devant vous…  Ça vous donne envie d’aller plus loin et, pourquoi pas, de se lancer à corps perdu dans la musique et, peut-être, en faire votre métier ?

Allan : on a su réunir 5 musiciens très motivés et avec, pour chacun, une ambition de percer et d'aller jusqu'au bout des choses.  On commence ce projet avec beaucoup d'idées, de façons de voir l'avenir.  Ça nous motive énormément et nous permet de prendre de bonnes décisions.  Maintenant, parler de Former Self comme d'un futur métier, c'est bien trop tôt.  Pourvoir vivre de notre passion commune est notre rêve à tous mais, pour l'instant, on va garder les pieds sur terre et se concentrer sur nos compos et nos shows à venir.

Tous les festivals d’été sont annulés… vous ferez quoi, vous, en juillet et en août ?

Allan : pour ma part, ça sera un été en tête à tête avec ma guitare et mon pc... et ma copine aussi !  Je compte bien améliorer mon niveau à la gratte ainsi que mes compos tous styles confondus : Rock, Hardcore, Expérimental et même Musique Electronique.  Ça va être un été très productif !
Guillaume : notre planning est déjà fort rempli pour ces vacances et s’annonce très musical.  Entre la composition, les répétitions, les enregistrements, etc,... nous allons encore beaucoup travailler pour offrir au public le meilleur de nous-même.

Propos recueillis par Romuald Collard.