Acus Vacuum : l'interview

Publiée le : 01/11/2019

Vous les avez certainement rencontrés au détour d’un festival, une fête de la musique ou une première partie ! Acus Vacuum revisite la folk celtique et vous fait entrer dans un monde où se croisent cornemuses, magie et danses tribales. Et si c’était eux, finalement, « le » groupe représentatif de la Province ? Rencontre !

Votre page FB compte plus de 16.000 fans ; chose assez rare pour un groupe de la Province. Il faut dire que vous n’hésitez jamais à faire des kilomètres pour vous présenter devant un nouveau public…
En effet, nous ne refusons jamais une date parce qu'elle est loin. C'est ce qui nous a permis d'aller jouer à peu près dans toute la France mais aussi en Italie, en Suisse, au Luxembourg, etc... On adore découvrir de nouveaux horizons, rencontrer de nouvelles personnes et surtout, partager notre passion pour la musique avec tout le monde !

Pour un groupe comme Acus Vacuum, uniquement instrumental, c’est véritablement le live qui va parler pour vous. C’est là qu’il faut être présent et efficace ?
L'avantage d'être un groupe purement instrumental, c'est qu'on peut aussi bien jouer en acoustique que sonorisé. Mais on fait de plus en plus de concerts, sonorisés, sur toutes sortes de festivals. Le live, c'est ce qui nous permet de montrer notre vraie personnalité ; on est beaucoup plus libre de faire tout ce que l'on veut… lancer des gourdins gonflables… ou servir à boire à notre public par exemple.

On vous a vu récemment en première partie des Tambours du Bronx ; se diversifier et ne pas uniquement jouer sur des festivals celtiques, c’est important pour vous ?
Très ! On ne joue d'ailleurs que très rarement sur des festivals purement celtiques. On est surtout présent sur la scène Pagan-Folk, la scène Métal et dans le monde des fêtes médiévales. Et on adore tout ça !

L’actualité de ces derniers mois, c’est un nouveau clip mais aussi et surtout la sortie d’un album ; avec un peu de recul, vous en êtes toujours satisfaits ? Satisfaits aussi des retours que vous en avez eu ?
Jusqu'à présent, nous n'avons eu que de bons échos de notre deuxième album. Du coup, on est vraiment content qu'il plaise autant à nos fans et amis… mais surtout, on ne s'arrête pas là, puisqu'on profite de cette trêve hivernale pour travailler sur un troisième album...

Le 30 novembre prochain, vous serez à l’affiche du Vindsval Festival qui se déroulera au Hall Polyvalent d’Arlon ; ce sera, pour vous, le prochain grand rendez-vous, j’imagine…
Exactement ! Le Vindsval, c'est un peu la clôture en grande pompes de notre saison 2019. Et ça va être une soirée géniale ! On va jouer avec des gens qu'on admire et qu'on apprécie énormément... Puis c'est aussi et surtout une occasion de faire vivre la scène du celtique/folk dans la province du Luxembourg, il ne faut vraiment pas manquer ça !!! Et en plus... on aura une surprise pour les gens qui nous suivent !

Propos recueillis par Romuald Collard.
Photographie : Piasecki Jérémie - Shadow Photography